www.fsr.ac.ma

Historique et Missions

images slider
Image Caption
Image Caption
Image Caption
Image Caption
  • 1
  • 2
  • 3

Créée au sein de l’Université Mohammed V par le dahir n° 1-58-390 du 15 Moharram 1379 (21 Juillet 1959), la Faculté des Sciences de Rabat est un établissement d’enseignement supérieur et de recherche qui a longtemps assuré, dans les spécialités de Mathématiques, Informatique, Physique, Chimie, Biologie et Géologie, les formations de Licence, Certificat d’Etudes Approfondies (CEA), Diplôme d’Etudes Supérieures de 3ème cycle (DES) et Doctorat d’état ès Sciences. L’effort déployé dans le domaine de la formation et de la recherche a permis de marocaniser rapidement le corps enseignant de cet établissement et de pourvoir en enseignants-chercheurs toutes les institutions scientifiques créées au Maroc, au cours des vingt dernières années.
En 1991, des Licences appliquées ont été créées pour adapter les formations dispensées à la faculté aux besoins du marché du travail.
Depuis la réforme de 1997, la Faculté des Sciences forme au Diplôme d’Etudes Supérieures Approfondies et Spécialisés et au Doctorat National dans le cadre des Unités de Formation et de Recherche. En 2003 et suite à la mise en place du système LMD, elle a proposé progressivement une douzaine de filières Licences fondamentales et professionnelles, et une vingtaine de Masters à vocation recherche et professionnelle. Le Centre d’Etudes Doctoral en Sciences et technologies a vu le jour en juillet 2008.
Le noyau du siège de l’actuelle Faculté des Sciences a fonctionné, sous la direction de M. Pasqualini, d’abord comme Centre d’Etudes Supérieures Scientifiques de Rabat dès novembre 1953 après l’achèvement de sa construction qui avait démarré en 1946. Le bâtiment comprenait alors quatre pavillons : Physique, Chimie, Sciences naturelles et un pavillon central qui abritait les bureaux administratifs et une salle de conférences. Au rez de chaussée un grand amphithéâtre a été édifié ; il avait abrité de 1956 à 1959 les réunions du Conseil National Consultatif et le 1er parlement marocain au début des années 60. Dans le sous-sol, une très grande salle utilisée pour les examens a été mise en place.La conceptionarchitecturale de l’établissement, particulièrement réussie, revenait à Mr. Duffez et son collaborateur Mr. Damico qui en dix ans ont doté la Maroc d’un instrument performant de préparation aux carrières scientifiques.
Le bloc de Chimie fut achevé le premier, en 1947. Depuis lors chaque année, des crédits importants furent consacrés à l’édification du bloc de Physique, du bloc de Biologie et du bloc central qui comporte le grand hall.
Le Pavillon de Chimie comprenait au rez-de-chaussée un amphithéâtre de 100 places, deux laboratoires de recherche, un laboratoire de travaux pratiques pour les élèves de l’école de techniciens de laboratoire annexée au Centre.
A l’étage une très grande salle a été affectée à la préparation des études dentaires, un laboratoire de stomatologie et, enfin, une salle de travaux pratiques de Biologie animale pour les Certificats de Sciences Physiques-Chimiques naturelles (S.P.C.N.) et Physique-Chimie-Biologie (P.C.B).Le bloc de Physique disposait d’un amphithéâtre de 120 places, une salle de cours de 50 places, une bibliothèque de consultation d’ouvrages pour les étudiants, une salle de travaux pratiques et une salle de travaux de Physique Générale.
A proximité, existaient également une salle de cours de Mathématiques générales et une salle de travaux pratiques de chimie.
Le bloc de Biologie comprenait un grand amphithéâtre de 150 places et se divise en trois groupes d’installation : le groupe de Biologie animale et de Zoologie qui disposait de deux salles de travaux pratiques, d’une salle de collections de Biologie animale, d’une salle d’élevage pour poissons et amphibiens, d’une salle d’expériences climatisée et d’une bibliothèque de consultation à l’usage des étudiants. Le groupe de Biologie végétale avait deux salles de travaux pratiques pour les Certificats de Sciences Physiques-Chimiques naturelles (S.P.C.N.), Physique-Chimie-Biologie (P.C.B) et de Botanique, une bibliothèque de consultation pour les étudiants. Enfin, le groupe de Géologie comprenait une salle de cours et travaux pratiques, une salle de fossiles invertébrés marocains et internationaux ainsi qu’une salle d’exposition de fossiles vertébrés.A peine achevé, l’établissement se révélait pourtant déjà exigu à cause de l’augmentation exponentielle du nombre des étudiants dans les années 60. En fait, dès 1940, les cours étaient ouverts dans les locaux de fortune aménagés à la hâte à l’Institut Scientifique Chérifien et au Lycée Gouraud pour soixante cinq étudiants répartis entre les Certificats de Sciences Physiques-Chimiques naturelles (S.P.C.N.), Physique-Chimie-Biologie (P.C.B), Mathématiques-Physique-Chimie (M.P.C.) et Mathématiques Générales. Aussi, rapidement, le Pr. F. Daguin de la Faculté des Sciences de Bordeaux conseilla d’abandonner l’idée d’utiliser les locaux existants et d’entreprendre la construction d’un établissement susceptible de devenir une école supérieure des sciences.
A partir de 1943, le Centre accueille des étudiants de propédeutique pour atteindre une centaine d’étudiants.
Au moment de l’inauguration de l’actuel siège de la FSR le 19 novembre 1953, ce sont quelques 290 étudiants qui sont inscrits dont une cinquantaine de marocains. Le Centre évolua ensuite progressivement vers un effectif de mille étudiants après dix années d’existence.Dès 1946, les activités du Centre se développent chaque année. On assistait d’abord à la création de l’école des techniciens de laboratoires, la seule école en Afrique du nord, qui avait pour but de former des aides techniques pour les laboratoires industriels, médicaux et pharmaceutiques. En 1948, sous l’impulsion du Pr. Daguin, le Certificat de Géologie est mis en place. Une année plus tard, le Pr. Dubecq de la Faculté de Médecine de Bordeaux organise la 1ère année d’études dentaires dont la direction est assurée par le Dr. Lesbats, Chef de service de Stomatologie à l’hôpital Marie-Feuillet.
En 1951, le Certificat de Mécanique Rationnelle est mis en place et 1952 ceux de Physique Générale et de Zoologie. Trois autres Certificats de Botanique, de Chimie Générale et de Calcul différentiel allaient voir le jour plus tard et se transformer en premières Licences d’Enseignement Scientifique.
Ainsi le Centre d’Etudes Supérieures Scientifiques pris officiellement sa place avec pour principal objectif la formation des cadres du Maroc moderne.
En 1957-1958, le Centre d’Etudes Supérieures Scientifiques devient « Faculté des Sciences », nom officialisé par le Dahir de 1959. Cet établissement allait connaître une extension importante de ses locaux avec le doublement dès 1966 de la superficie couverte puis son quadruplement vers la fin des années soixante-dix. Il a fallu, en effet, faire face à l’augmentation rapide de l’effectif des étudiants marocains et répondre aux besoins accrus des laboratoires de recherche. De 23 licenciés ès-Sciences en 1961, on est passé actuellement à un nombre qui avoisine les 500 licenciés, 200 titulaires de Masters et une centaine de docteurs par an.

Doyen Actuel de la FSR

Thumbnail image

Pr. Saaïd AMZAZI

Les anciens doyens de la FSR

Thumbnail image

Vous êtes ici: Présentation / Historique et Missions

Informations pratiques

Restez connecté

icon-facebook Twitter dfg googleplus 48105-1

agenda